dimanche 28 août 2016

Chroniques du monde émergé (Licia Troisi)



LIVRE 1 __________________________________________________________________________________

de son titre original Cronache del Mondo Emerso, sorti en 2008 aux éditions Pocket Jeunesse
il compte 495 pages excises
si l'on tourne le livre, voilà ce que la quatrième nous offre:

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

___________________________________________________________________________________

- Pardonne-moi, Ido. Je ne savais pas ce que je...
- Ne me raconte pas de salade, jeune fille! Tu savais on ne peut mieux ce que tu faisais! Ah oui, que tu savais! Et tu veux que je te dise pourquoi tu l'as fait? Parce que tu te moques bien de ta propre vie et de celle des autres! Ce qui t'intéresse, c'est de tuer! Tu n'es pas un guerrier: Tu es un assassin!
___________________________________________________________________________________

Mon résumé:
L'histoire se passe dans un autre monde que le nôtre, et nous sommes directement intégrés dans un petit village, sur un fond de guerre qui ne l'a pas encore atteint. Nihal, jeune fille, ou plutôt gamine au caractère explosif, est notre héroïne. Cheveux bleus, yeux violets et oreilles en pointes, sa passion ? le combat à l'épée de bois ! Même si ce qu'elle désire le plus, c'est d'en posséder un jour une vraie. Pas vraiment une fille « commune ». Se marier ? Inimaginable. Et nous suivons son histoire. Le placement de son monde. Le village donc, son père — Livon, armurier —, les jeunes du village avec lesquels elle s'amuse à jouer à la guerre contre les fammins. Tout est calme, vivant, même si nous comprenons vite que c'est leur regard qui nous donne cette impression, quelque chose couve.

 /!\Ne pas continuer plus loin, spoiler, passez directement à l'avis /!\
Seconde partie. Nihal, suite à une défaite cuisante contre un jeune magicien, Sennar, agit. Elle aussi veut l'être, magicienne. Enfin, juste en apprendre assez pour être une « guerrière » accomplie. C'est aussi là qu'elle rencontre celui qui sera son plus grand amour, même s'il restera « fictif » : Fen. Elle apprendra avec ce chevalier monteur de dragons à réellement se battre. Et à nouveau, sa motivation sera nourrie un peu plus. Elle ne sera pas une femme, mais un guerrier. La première cassure arrive aussi... La guerre est aux portes du village. Nihal perdra son enfance, son père et son monde tel qu'elle les connaissait. C'est aussi là qu'elle apprendra qui elle est... la dernière demi-elfe existante sur les terres émergées...

Mon avis:
  Une histoire qui m'a prise à cœur. Nous grandissons avec Nihal, et en un sens c'est une approche un peu initiatique : le passage à l'âge adulte, le rapport à la mort. Dans un pays en guerre, à quoi d'autre peut-on s'attendre ? Le texte, sans rien révolutionner au genre, reste vraiment agréable. Et même si certains moments sont violents, cela reste un texte abordable pour les adolescents et donc un peu édulcoré. Enfin, pas vraiment édulcoré, mais plutôt censuré. Pas de cadavre en décomposition ou de morceaux de tripailles qui traînent ! Et ce n'est pas plus mal. Même si nombreux sont les personnages qui entourent Nihal, nous ne suivons vraiment qu'elle et parfois c'est un peu frustrant. Nous aimerions savoir ce qu'il advient de ses proches ! Son professeur, Soana. Son ami, Sennar. Mais n'est-ce pas le premier roman d'une série ? Alors je pense trouver mes réponses dans la suite.

Encore un livre sans longueur, qui enchaîne action et temps morts de manière fluide et agréable.

Si j'avais un point négatif à avancer, ce serait l'obsession qu'a eue Nihal pour son maître d'arme, Fen. Comme s'il fallait obligatoirement une romance pour faire avancer le texte ! Surtout qu'ici, elle ne lui apporte pas grand-chose, elle reste décousue. Sans en dire plus, disons que la suite prouvera qu'il n'apportait définitivement rien à l'histoire.

J'ai pu lire, et l'on m'a aussi dit, que certaines personnes trouvaient Nihal agaçante. Mais elle reste une « enfant » a qui on a tronqué la jeunesse. En proie à des émotions que beaucoup d'entre nous ne supporteraient pas. Alors oui, elle passe du chaud au froid, mais elle se cherche, un peu, encore une fois, comme nous tous.
Ma note:

08/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire