lundi 29 août 2016

Une étude en rouge (Arthur Conan Doyle)







___________________________________________________________________________________

de son titre original A Study in Scarlet, sorti en 1886, il est aujourd'hui libre de droit
il compte 126 pages excises
si l'on tourne le livre, voilà ce que la quatrième nous offre:

Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...

___________________________________________________________________________________

"Sans vous, je ne me serais peut-être pas dérangé et j'aurais manqué la plus belle étude de ma vie. Une étude en rouge, n'est-ce pas? Pourquoi n'utiliserions-nous pas un peu l'argot d'atelier? Le fil rouge du meurtre se mêle à l'écheveau incolore de la vie."
___________________________________________________________________________________

Mon résumé:
Le premier Sherlock Holmes, avec en prime sa rencontre avec Watson ! Et sous peu ils auront à traiter un cas délicat... la mort d'un homme, empoisonné, avec sur le mur, écrit avec le sang du tueur, le mot « RACHE ». Vengeance en allemand. Le livre se découpera en plusieurs parties : la présentation de Watson, puis d'Holmes, de la police puis du cas, la vie des protagonistes qui sont au cœur de l'enquête...

Mon avis:
 Le livre est la rencontre entre nos deux principaux protagonistes, ceux qui reviendront dans toutes les autres affaires de Holmes et en soi c'était déjà un sacré défi de nous les faire apprécier. Watson apprendra à connaître Holmes et sa manière de travailler sur le fond de cette enquête qui a donc l'air d'être présente juste pour faire avancer ces deux personnages ainsi que leur manière de travailler. Je ne peux pas vraiment en dire plus, et je m'en excuse d'avance, car j'ai vraiment été surprise. On accroche à ce livre et on ne le lâche pas avant la fin ! Surprise car, au moment où, enfin, Sherlock nous indique qui est le tueur... le livre prend une autre tournure et on se retrouve propulsé des années en arrière. Quelques pages pour comprendre que l'on raconte l'histoire du tueur et comment il en est arrivé là, pour revenir à l’arrestation. Watson sera la personne qui prendra en compte l'histoire de l'homme, pour qu'on ne l'oublie pas, et j'ai adoré cette idée !
On y fait aussi la rencontre de la police de Scotland Yard, et la caricature m'a beaucoup plu. Bref, une mise en place, c'est l'idée que j'ai eue, sur le fond d'une histoire douloureuse et qui apporte l'émotion manquante au texte.

Ma note:

08/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire